La structure urbaine du vieux Pékin et sa protection
How to cite this title

Xu, Pingfang: La structure urbaine du vieux Pékin et sa protection, Heidelberg ; Berlin: CrossAsia-eBooks, 2020 (History, Archaeology, Society – Euro-Chinese Academic Lectures, Cahier 1). https://doi.org/10.11588/xabooks.717

More citation styles
Licenses

This work is licensed under a Creative Commons License 4.0
(CC BY-NC-SA 4.0)

Creative Commons License CC BY-NC-SA 4.0

Identifiers
ISBN 978-3-946742-85-2 (PDF)

Published 19.11.2020.

The book was originally published in 2002 with École française d'Extrême-Orient, Centre de Pékin.

Statistics


Pingfang Xu

La structure urbaine du vieux Pékin et sa protection

History, Archaeology, Society – Euro-Chinese Academic Lectures

Capitale sous les Ming et les Qing, Pékin est généralement reconnue comme la dernière réalisation classique de l’architecture urbaine chinoise. Elle a été érigée à l’emplacement de Dadu, ou Cambaluc, la « Grande Capitale » des Yuan. Xu Da, le fameux général du début des Ming, ramena la muraille nord à hauteur des portes Desheng et Anding en 1368, mais celle du sud (située sous les Yuan au niveau de l’avenue Chang’an) a dû attendre que la ville redevienne capitale, en 1419, pendant le règne de l’empereur Yongle, pour être déplacée sur la ligne qui relie les portes Zhengyang, Chongwen et Xuanwu. Les limites de ce qu’on appelle la ville intérieure étaient fixées. Le vieux Pékin n’a néanmoins trouvé son visage définitif que deux siècles plus tard, avec la construction de la ville extérieure en 1553, durant le règne de l’empereur Jiajing.